logo cdeab photo de maître Tamura

Comité Départemental de l'Essonne d'Aïkido et de Budo

Les différents courants

maître Tamura
Aïkikaï

Aikikai est également le terme utilisé pour désigner le style d'Aikido initié par Kisshomaru Ueshiba. Il s'agit de l'aïkido de loin le plus répandu. Kisshomaru Ueshiba s'est attaché à répertorier, codifier et simplifier l'enseignement laissé par son père afin de permettre son développement international.


Le style aikikai est caractérisé par :

  • la fluidité des techniques ;
  • la relative concision du panel de techniques ;
  • un refus de l'efficacité immédiate mais plutôt une recherche de la justesse et de l'acquisition des principes de l'aïkido.

Aikikai n'est pas un style d'aïkido, mais englobe une diversité de styles techniques. Ceci est associé à la large base d'instructeurs de première génération, qui avaient chacun leur propre interpréattion de l'art et d'autres influences. Elle est décrite comme étant la forme la plus traditionnelle, elle est restée fidèle à la maison Ueshiba


Tamura Senseï Shihan

8ème dan de l'Aïkikaï de Tokyo.

 

Maitre Tamura nous a quitté en juillet 2010 à l'âge de 77 ans.

Il fut délégué de l'Aïkikaï So Hombu pour l'Europe.


> site internet : www.aikikai.or.jp



maître Nocquet
G.H.A.A.N.

Le GHAAN est une association fondée en 1988 autour de Maître André Nocquet, 8ème dan d'aïkido, élève direct du fondateur de l'aïkido, Maître Morihei Ueshiba.


Le GHAAN forme un courant technique au sein de la Fédération Française d'Aïkido et Budo. Il regroupe les clubs souhaitant transmettre et développer l'enseignement d'André Nocquet, sous l'autorité technique du collège des techniciens.


Maître Nocquet, fidèle à l'enseignement de son Maître Morihei Ueshiba, insistait régulièrement sur la pratique des "techniques de bois" (ikkyo, nikkyo...), dont l'étude répétée permet d'inculquer au corps les principes de l'aïkido. Profondément marqué par sa rencontre avec Morihei Ueshiba, il partageait sa conviction que la forme suprême de l'aïkido se traduisait par la possibilité de gagner sans combattre, une forme de victoire par la paix où il n'y a ni vainqueur ni vaincu. Sa certitude était que pour atteindre ce niveau au-delà de la technique, le pratiquant devait accepter l'autre plutôt qu'en avoir peur, dans une forme de compassion.


> site internet : www.ghaan.com



maître Saito
Iwama

Iwama Ryu est le nom que Morihiro SAITO Sensei utilisait pour désigner l'Aikido du fondateur Morihei Ueshiba dont il a reçu l'enseignement direct pendant plus de 23 ans dans le dojo d'Iwama au Japon. Le dojo d'Iwama était le dojo du fondateur de l'Aikido.


Les méthodes de Morihiro Saito se distinguent de celles de ses prédécesseurs par l'égale importance qu'il accorde au taijutsu (techniques à mains nues) et aux armes de l'aïki que sont le ken (sabre) et le jo (bâton). La pratique de l'aïki ken et de l'aïki jo apporte une meilleure compréhension de la distance de combat, du positionnement et du centrage du corps. Elle conduit à adopter une bonne posture, renforce les bras et les épaules, ce qui a pour effet d'améliorer l'exécution des techniques à mains nues. Cette pratique des armes fait partie intégrante du programme d'enseignement de Morihiro Saito et constitue le complément idéal et indispensable de l'entraînement à mains nues.


> site internet : www.aikido-paris.org

                                     aikido-france.net